UN AVOCAT JURISGLOBAL DEVIENT ENQUÊTEUR CRIMINEL

[:en]

Lawyer to become Criminal Investigator in Cyprus

Paraskevas Pavlides, lawyer, legal counsel and director manager for Pavlides firm in Cyprus, recently obtained the Certificate of Criminal Investigator to practice as an authority to investigate public complaints against the police in Cyprus. This represents another step in Jurisglobal’s growth and shows the innovative initiative of one of the firm’s dedicated lawyer. The expansion of its expertise will serve clients, partners and collaborators nationally and around the globe.

Gaétan Di Martino, lawyer and managing partner of Jurisglobal International says:

“I am extremely proud of the hardwork accomplished by Paraskevas, and by our legal professionals in general. At Jurisglobal, we look to constantly renew our skills and aim for the success of our lawyers and their clients.”

CRIMINAL INVESTIGATOR MISSION

The criminal investigator, in accordance with the provision of Law 9(1)/2006, has the power to investigate complaints against the Police that fall in the following three categories:

  1. Acts of corruption, bribery, fraudulent enrichment or intertwining
  2.  Breach of Human Rights
  3.  Acts which constitute favorable treatment or conduct in the performance of the task and tend to undermine its confidence or demines its authority (the police) to the public.

The members of the authority are authorized under the law to act as criminal investigators with all the power, authority and duties that are given to them by the Criminal Proceeding Law.

PROCEDURE FOR COMPLAINTS

The Investigation of an allegation or a claim starts in accordance with the Law, either after the Authority receives a written complaint on behalf of a complaint or either the written instructions and appointment of the Minister of Justice and Public Order or the Attorney general or if any of the above comes to the attention of the Authority in any possible way.

Once a complaint has been submitted, the Authority instructs one of its members. The investigation can be made by two or more members depending on the claim. Once the investigation is completed, if the investigator concludes that a criminal or disciplinary offence by a member of the Police has been made, the case is sent first to the Attorney General. Afterwards he decides whether to proceed with a prosecution. Secondly, the case is sent to the Chief of Police for a disciplinary action.

In any cases, the Attorney General has the final say to proceed or not with a prosecution against the Member of the Police despite the conclusion of the Investigation. Whereas the Chief of Police is obliged under the law to proceed to a disciplinary proceeding taking into consideration the testimony that has been collected by the Authority.

FROM CRIMINOLOGY STUDIES TO LAW PRACTICE

Paraskevas practices law in the fields of Civil law, Criminal law, Corporate law, Contract law, Family law, Labor law and Insurance law as well as reinsurance and commercial litigation.

“I was always interested in involving myself with Investigations and that is why I started my studies to become a criminologist and later on down the road I changed it to Law.”

His initial wish to work in criminal and investigation field was granted as an announcement was made from the Attorney General that any lawyer who is interested in becoming a Criminal Investigator should apply for the position.

To apply for the position, all applicants must send their CV as well as having an interview with the Attorney General to check the suitability for the position of Criminal Investigator.

ACTING AS A CRIMINAL INVESTIGATOR

Paraskevas explains the many challenges to become an authority figure. First, a criminal investigator needs to know very well the criminal law, the criminal proceedings, and regulations as well as any correlated law to the offence that he is investigating, which is very challenging.

“Once you are selected, you are through in the deep from the first minute.”

Applicants that are selected are given a case. One of the challenges that has been felt by Paraskevas is to be able to change mind set and the way of thinking. Once one investigator starts an investigation he is acting as a Criminal Investigator and not as a Lawyer.

“Taking into consideration the fact that if you do the slightest mistake it can turn around and hit you in the face.”

To solve the case, the Criminal Investigator need to interview the Complainant as well as any other possible witness and to collect all necessary evidence that are related to the case and they will help with the investigation. Once the investigation is completed, the Criminal Investigator proceeds with an investigative statement from the Police Member who is under investigation. Before doing so, the investigator needs to caution him of his right as well as to inform him of his right to speak with his lawyer.

Paraskevas explains that it is a very difficult tasks because “the person that we have on the other side is a police officer who is dealing with this things day in and day out and has better knowledge on how this works.” This scenario requires the interviewer to develop different character skills such as interpersonal skills, observation and memory skills that will serve both his personal and professional life.

THE PATH TO CERTIFICATION

A crash course to the Police Academy that is under the Instructions of the Ministry of Justice, the Attorney General Office and the Police Headquarters is required to complete the formation. The courses are completed within a week and the courses feature every aspect of investigating. From how to obtain evidence and mark them as to how to fill the paperwork and get the various testimonies and investigations needed.

MANAGING TWO JOBS

“In my personal opinion it is like any other job that you need to do parallel with your mail job and you need to complete it within a reasonable time frame depending on the case.”

In Paraskevas’ case, combining both legal occupation and criminal investigation remain a daily task. There is the possibility to be appointed only as a criminal investigator with the option to withdraw from the main occupation and to handle only investigation cases.

“The job is very demanding and you have to work your time frame accordingly” says Paraskevas.

The position of criminal investigator is now a new asset to Jurisglobal team to solve legal cases because of the skills developed on the path to certification.[:fr]

UN AVOCAT JURISGLOBAL DEVIENT ENQUÊTEUR CRIMINEL

 

Paraskevas Pavlides, avocat, conseiller juridique et directeur du cabinet Pavlides Law à Chypre, a récemment obtenu le certificat d’enquêteur criminel pour exercer en tant d’enquêteur sur les plaintes publiques à l’encontre de la police à Chypre. Ceci représente une nouvelle étape dans la croissance de Jurisglobal et témoigne de la dynamique de développement du cabinet.

Le développement de son expertise servira les clients, les partenaires et les collaborateurs à l’échelle nationale et internationale.

Gaétan Di Martino, avocat et Managing partner du réseau Jurisglobal :

“Je suis extrêmement fier du travail accompli par Paraskevas Pavlides et par nos professionnels du droit en général. Chez Jurisglobal, nous cherchons constamment à renouveler nos compétences et à viser le succès de nos avocats et de leurs clients.”

 

MISSION D’ENQUÊTE CRIMINELLE

L’enquêteur criminel, conformément aux dispositions de la loi 9(1)/2006, a le pouvoir d’enquêter sur les plaintes contre la police qui entrent dans les trois catégories suivantes :

  • Actes de corruption, de pots-de-vin, d’enrichissement frauduleux ou d’imbrication ;
  • Violation des droits de l’homme ;
  • Actes qui constituent un traitement ou un comportement favorable dans l’exécution de la tâche et qui tendent à réduire sa confiance ou à déléguer son autorité (la police) au public.

Les membres de l’autorité sont autorisés par la loi à agir en tant qu’enquêteurs criminels avec tous les pouvoirs, l’autorité et les devoirs qui leur sont donnés par la loi sur la procédure pénale.

 

PROCÉDURE DE RÉCLAMATION

L’instruction d’une allégation ou d’une réclamation commence conformément à la loi, soit après que l’Autorité a reçu une plainte écrite au nom d’une plainte, soit après que le Ministre de la justice et de l’ordre public ou le Procureur général ou le Procureur général ont donné des instructions écrites et nommé l’un quelconque de ces responsables, ou si l’Autorité en a connaissance par tout moyen possible.

Une fois qu’une plainte a été déposée, l’Autorité en donne instruction à l’un de ses membres. L’enquête peut être menée par deux membres ou plus, selon la demande. Une fois l’enquête terminée, si l’enquêteur conclut qu’une infraction criminelle ou disciplinaire a été commise par un membre de la police, l’affaire est d’abord transmise au procureur général. Par la suite, il décide s’il y a lieu d’intenter des poursuites. Deuxièmement, l’affaire est transmise au chef de police pour qu’il prenne une mesure disciplinaire.

Dans tous les cas, le procureur général a le dernier mot pour intenter ou non des poursuites contre le policier malgré la conclusion de l’enquête. Attendu que le chef de police est tenu par la loi d’engager une procédure disciplinaire en tenant compte des témoignages recueillis par l’Autorité.

 

DES ÉTUDES DE CRIMINOLOGIE À LA PRATIQUE DU DROIT

Paraskevas Pavlides pratique le droit dans les domaines du droit civil, du droit pénal, du droit des sociétés, du droit des contrats, du droit de la famille, du droit du travail et des assurances ainsi que du droit de la réassurance et du droit commercial.

“J’ai toujours voulu m’impliquer dans les enquêtes et c’est pourquoi j’ai commencé mes études pour devenir criminologue et plus tard j’ai bifurqué en droit.”

Son souhait initial de travailler dans le domaine de la criminalité et des enquêtes a été exaucé. Le procureur général ayant statué pour que tout avocat intéressé pour devenir enquêteur criminel puisse poser sa candidature.

Pour postuler à ce poste, tous les candidats doivent envoyer leur CV et passer une entrevue avec le procureur général afin de vérifier s’ils sont aptes à occuper le poste d’enquêteur criminel.

 

AGIR À TITRE D’ENQUÊTEUR CRIMINEL

Paraskevas Pavlides explique les nombreux défis à relever pour devenir une figure d’autorité.

Premièrement, un enquêteur criminel doit très bien connaître le droit criminel, les procédures et les règlements criminels, ainsi que toute loi corrélée à l’infraction sur laquelle il enquête, ce qui est très difficile.

“Une fois que vous êtes sélectionné, vous êtes plongé dans le bain dès la première minute.”

Les candidats sélectionnés reçoivent un dossier. L’un des défis que Paraskevas a dû relever est d’être capable de changer ses réflexes et ses façons de penser. Lorsqu’un enquêteur commence une enquête, il agit en tant qu’enquêteur criminel et non plus en tant qu’avocat.

“Il faut prendre en considération le fait que si tu fais la moindre erreur, elle peut se retourner contre toi.”

Pour résoudre l’affaire, l’enquêteur criminel doit interroger le plaignant ainsi que tout témoin potentiel et recueillir tous les éléments de preuve nécessaires qui sont liés à l’affaire et qui pourraient aider l’enquête. Une fois l’enquête terminée, l’enquêteur criminel prend la déposition du policier faisant l’objet de l’enquête. Avant de le faire, l’enquêteur doit l’avertir de ses droits et l’informer de ses droits de parler à son avocat.

Paraskevas explique que c’est une tâche très difficile parce que ” la personne en face est un policier qui connaît mieux que quiconque comment cela fonctionne “. Dans ce scénario, l’enquêteur doit développer aussi bien du savoir-faire et du savoir-être, de l’observation et de la mémoire, qui lui serviront sûrement ensuite à sa vie personnelle et professionnelle.

 

LE CHEMIN VERS LA CERTIFICATION

Un cours accéléré à l’Académie de police sous les instructions du ministère de la Justice, du bureau du procureur général et du quartier général de la police est nécessaire pour compléter la formation. Les cours sont dispensés sur une semaine et balayent tous les aspects de l’investigation. De la manière d’obtenir des preuves jusqu’à la façon de remplir les papiers administratifs et d’obtenir les divers témoignages et enquêtes nécessaires.

 

LA GESTION DE DEUX EMPLOIS

“À mon avis, c’est comme n’importe quel autre travail que vous devez faire parallèlement à votre travail officiel et que vous devez le terminer dans un délai raisonnable.”

Dans le cas de Paraskevas Pavlides, la combinaison de son poste d’avocat et de la mission d’enquête criminelle est une tâche qu’il assume quotidiennement. Il est possible également d’être nommé uniquement en tant qu’enquêteur criminel avec la possibilité de se retirer de l’activité principale et de ne traiter que les cas d’enquête.

“Le travail est très exigeant et vous devez travailler votre emploi du temps en conséquence “, dit Paraskevas.

Le poste d’enquêteur criminel est maintenant un nouvel atout pour l’équipe d’avocats de Jurisglobal pour résoudre certains cas juridiques nécessitant ces compétences développées.[:]

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

SUBSCRIBE TO THE NEWSLETTER AND RECEIVE ALL JURISGLOBAL NEWS.

Menu

RESEARCH BY CATEGORY

Beirut office

Telephone

Tel : xx xx xx xx xx
Fax : xx xx xx xx xx

Address

xx xx xx xx xx
xx xx xx xx xx

Email

Email : xx xx xx xx xx

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Vivamus condimentum dignissim lacinia. Duis volutpat urna nec pretium dapibus.

Maecenas laoreet, elit in venenatis aliquam, nisi nunc suscipit purus, eu porttitor nisi dolor sit amet enim.

Ut semper maximus elit nec sodales. Nulla facilisi.